Société Engagement pour le développement social

A peine ses activités lancées, AEDS sort 9 jeunes de la précarité

Publié le samedi 12 septembre 2020, par Kpelafia Biva

La jeunesse de nos sociétés a un potentiel qu’elle n’arrive malheureusement pas à exprimer pour faute de soutien et d’accompagnement. Dans une logique de lutte contre la pauvreté, une association dénommée Aide et Entraide pour le Développement Social (AEDS) a vu le jour dans la commune d’Agoè Nyvé 1. Elle a lancé officiellement ses activités ce samedi 12 septembre dans ladite commune.
L’AEDS a pour objectif entre autres, l’éducation et la formation professionnelle des jeunes, la contribution au développement par le biais de coopératives et l’autonomisation des femmes.

Au cours de la cérémonie officielle de lancement, les représentants du préfet et maire d’Agoè-Nyvé, du chef canton, ont salué les initiateurs de cette jeune association dont les aspirations répondent aux besoins de la communauté. Ils n’ont pas manqué d’exprimer à ses premiers responsables leur adhésion pour permettre à l’AEDS d’atteindre ses objectifs.

Mme Ouro-Bangna Nassara, présidente de l’AEDS dans son discours de circonstance a de prime abord placé le lancement des activités de l’association dans le contexte de crise sanitaire. Ensuite elle a rappelé les difficultés que rencontrent les populations pour subvenir à leurs besoins. D’où elle a évoqué la nécessité de créer une société nouvelle pour venir en aide aux couches vulnérables et permettre aux jeunes de se réaliser.

Pour le colonel Ouro- Bangna Nassam, président du conseil d’administration, l’AEDS vient sensibiliser et former les populations à la base, créer des plateformes pour la gestion assistée, valoriser les compétences et ressources locales, grâce aux renforcements des capacités des acteurs locaux en tant que moteur de développement. Et selon lui, pour ce faire, l’association aura besoin de l’aide et d’appuis multiformes de partenaires qu’ils soient d’autres associations ou de la société civile.

A la fin de la cérémonie de lancement, six (6) motos ont été remises aux jeunes en vue de leur permettre de réaliser des activités génératrices de revenus. Dans cette dynamique, d’autres bonnes volontés pour accompagner cette action ont fait don de trois (3) motos, faisant à 9 le nombre total de motos.
M F