Religions Conférence Régionale sur l’Islam dans la région Centrale :

Sokodé, carrefour régional pour la préservation des valeurs islamiques

Publié le dimanche 30 juillet 2017, par Kpelafia Biva

 (Sokodé, le 30 Juillet 2017)- La mauvaise interprétation de la religion islamique par certains fidèles égarés, puis des actes de barbarie et de violence que commettent ces « tueurs au nom de la religion » de Muhammad, ne laissent pas indifférents les musulmans conscients, obligés de restaurer l’image positive de l’Islam au sein de l’opinion mondiale. C’est à ce jeu que s’est prêtée la Fondation Islamique Aboudou Assouma pour la Charité dirigée par le Président de la Cour Constitutionnelle du Togo Aboudou Assouma.

Samedi 29 Juillet 2017 restera inscrit en lettre d’or dans les annales de l’Islam dans notre pays pour la simple raison que la ville de Sokodé connue déjà comme ville à forte communauté islamique a offert son cadre pour une conférence régionale sur la préservation des valeurs islamiques.

Le stade Omnisport de la ville de Sokodé, transformé en un vaste palais de conférence pour la circonstance était noir de monde. Les cadres musulmans du Togo au-devant desquels se trouvait le Président de l’Union Musulmane Bouraima Inoussa, le Président de l’Assemblée nationale, fils de la Région Centrale, l’Ancien Président de l’Assemblée nationale Fambaré Natchaba, le Général Séyi Mèmène, le Ministre Barry Moussa Barqué, les Ministres Yark et Agadazi, les DG Atcha Dedji de Togo cellulaire et Adoyi Essowavana des Impôts, les Préfets de la Région, un parterre d’autorités administratives. Aussi présents, des imams, des associations et ONG Islamiques, des responsables de prêches dans les mosquées, des fidèles musulmans de toute la région centrale, d’Assoli, de Dankpen, des représentants de la Diaspora : Allemagne, USA, Ghana, Bénin, Nigéria etc, personne n’a voulu se faire conter l’évènement. Le Monseigneur Celestin- Mari Gaoua, Evêque de Sokodé a même dépêché certains de ses collaborateurs pour assister à la conférence. Les Pasteurs de l’Eglise Baptiste n’étaient pas du reste. Ils étaient aussi présents.

Dans son allocution d’ouverture, le Président fondateur de la Fondation FI2AC est parti du constat de la menace sécuritaire sur le plan mondial mais aussi et surtout sous régional ouest africain. Il a déploré le fait que des crimes odieux soient perpétrés par des individus peu scrupuleux qui disent agir au nom de l’Islam.
Le Président de la FI2AC a affirmé que c’est la méconnaissance de l’Islam qui conduit à de pareils actes. Il a ensuite salué la cohabitation interreligieuse qui existe au Togo en général et à Sokodé en particulier avant d’inviter les uns et les autres à s’approprier les principales valeurs de l’islam qui sont la tolérance, la paix, l’acceptation de l’autre, la charité etc.

Le Docteur Fofana Adama, Doyen des facultés de Charia de l’Université Islamique Al Fourquane à Médine en Arabie Saoudite, principale conférencier a expliqué les origines de la réligion islamique, donner le vrai sens du Jihad avant de condamner toutes les barbaries créés par des gens sans foi ni loi au nom d’Allah.

Les interventions de l’ancien Président de l’Assemblée Fambaré Natchaba et celle du DG Atcha Dédji ont permis de mieux expliquer certains concepts qui semblaient encore flou pour les participants de cette conférence.

Une réunion de haut niveau entre les imams et le conférencier a eu lieu dans l’après-midi de ce samedi, suivi de la rencontre du Général Mèmène avec les Chefs traditionnels de Tchaoudjo.

La finale de la coupe de la Charité se jouera cet après-midi pour finir en beauté le rendez-vous de Sokodé.
Notons que cette rencontre n’aura pas été une réussite sans l’apport et l’implication personnelle de Adoyi Esso Wavana et Fouadou Cissé.